google-site-verification=WrqHIDmafsDy_dVjDrH6yY5AkE4LvEJVNJiKu0BXUkE

Blog

Le rôle fondamental des bactéries intestinales


S’il est un thème d’actualité dans les recherches concernant l’alimentation, c’est bien celui qui concerne ce qu’on a longtemps appelé « la flore intestinale » ou encore le microbiote. Qu’entend-on par là ? Et bien, c’est tout simplement l’écosystème qui vit dans nos intestins – et même partout dans notre corps, en fait. Cet écosystème microscopique, qu’on ne soupçonne même pas, qui fait partie de nous sans même qu’on le sache : les bactéries, levures et autres copains qu’on traine avec nous partout.

On connaissait déjà l’existence d’une « flore » intestinale mais on méconnaissait son importance. Semblerait-il que c’est elle qui fait tout – ou presque. En matière de digestion, on étudie bien trop souvent l’organique fonctionnel : les cellules, les enzymes, les macro et micro nutriments, mais on oublie presque l’essentiel. Le travail de nos amis les microbes ! C’est eux qui fabriquent nos vitamines, et oui, et ce sont eux qui créent les terrains propices à l’immunité ou à la maladie. Des bactéries et levures bénéfiques nous protègent, vivent en équilibre, cohabitent de manière harmonieuse et font leur travail. Lorsque l’équilibre se rompt car certaines d’entre elles deviennent trop nombreuses et donc dominantes, elles tendent à vouloir se « manger » entre elles et les pathologies surgissent : inflammation, colite, ulcère, etc.

Pour un organisme en bonne santé, il est recommandé d’avoir les bons apports, bien sûr, en matière de besoins nutritionnels : les protéines, par exemple, le fer, etc. mais on pense rarement à apporter les bons nutriments à nos bactéries pour entretenir un bon équilibre ! Et c’est sur cela que je me penche aussi dans mon travail. C’est pour cela que j’ai suivi la formation pour devenir praticienne GAPS certifiée, car la remise au point des intestins aussi bien par la réparation de la muqueuse en elle-même mais aussi par le rééquilibrage de l’écosystème intestinal me parait être un axe central de la thérapie par la nutrition.

Avec le protocole GAPS, mis au point par Natasha Campbell-McBride, on peut traiter les pathologies suivantes :

  • Autisme

  • Hyperactivité avec ou sans déficit d’attention

  • Anxiété, dépression chronique

  • Anorexie

  • Addictions

  • Troubles intestinaux : colites ulcéreuses, intestin irritable, etc.

  • Cystite chronique

Et bien d’autres encore.

Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à lire les livres disponibles à ce sujet :

Et bien sûr, je réponds volontiers à vos questions et peux vous recevoir en entretien, sur rendez-vous.

par nutritionvitale.ch

#GAPS #microbiote #floreintestinale

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
Nutrition Vitale
par Sofia Alberro
  • White Facebook Icon

© 2017. Proudly created with Wix.com