google-site-verification=WrqHIDmafsDy_dVjDrH6yY5AkE4LvEJVNJiKu0BXUkE

Blog

C'est "juste" un (corona) virus...

Hier en Suisse le Conseil Fédéral vient de prendre la décision de fermer les écoles afin d’éviter une majeure propagation du coronavirus. Comme vous le savez, il n’y a ni vaccin ni antibiotique qui puisse l’éradiquer. Ça effraie, dit comme ça ? Et bien, le coronavirus est juste, comme son nom l’indique… un virus. Et des virus, il y en a des milliers, des millions qui vivent en nous (et oui !) et autour de nous, toujours sur un être vivant. Ce que vous ne savez pas, c’est que nous avons certainement déjà tous eu un rhume à cause du coronavirus. Car, quand on a un rhume, et bien ce sont aussi des virus et des bactéries. Alors, si ce n’est qu’un simple virus, pourquoi en a-t-on tellement peur ? Principalement parce que cette souche-là, le COVID-19, on ne la connaissait pas. Mais ne cédons pas à la panique, car il n’est pas plus dangereux que les autres.


Si la vie nous amène des leçons, en voilà une intéressante. La meilleure manière de se protéger du coronavirus, mais aussi de tous les virus et bactéries donneurs de rhume, provocateurs de toux et initiateurs de pneumonie, est de renforcer son système immunitaire et de diversifier son microbiome.



Diversifier son microbiome : qu’est-ce que ça veut dire ?

Tout simplement, cela signifie que si votre organisme est riche en bactéries, levures, et autres bestioles de toutes sortes, il n’y aura pas de place pour les agents pathogènes. Vous voyez en quoi votre alimentation a un rôle important à jouer ? Je vous conseille donc de faire le plein de bactéries bénéfiques en consommant au quotidien :

- Des boissons probiotiques comme le kéfir de fruits, le kéfir de lait, le Kvas, le ginger bug, etc.

- Des légumes lacto-fermentés comme la choucroute, crue de préférence. Ils sont non seulement bénéfiques pour leur richesse microbiologique mais aussi parce qu’ils sont bourrés de vitamine C. Si vous avez besoin de recettes, allez donc voir sur le site de nicrunicuit.com, Marie Claire Frédéric vous en dit long sur sa grande spécialité.

- Des yaourts ! mais des vrais. Ceux des supermarchés n’ont, hélas, presque plus de valeur nutritionnelle vraiment. Le lait qui est utilisé est pasteurisé à haute température, homogénéisé, et on peut lire dans les étiquettes « protéines de lait écrémé » ou toute autre aberration qui transforment ce produit en tout sauf un yaourt. Le meilleur yaourt est celui que vous pouvez faire à la maison, avec du lait bio et du ferment.


Les bonnes petites bactéries de votre flore (ou faune ?) intestinale vont aussi jouer un rôle dans l’immunité car elles vont stimuler votre système immunitaire, elles vont fabriquer les vitamines dont vous avez besoin pour vous protéger. Bref, que des bonnes choses.



Par ailleurs, pour renforcer votre système immunitaire, vous pouvez encore :

- Consommer des aliments riches en zinc, vitamine B6, magnésium, etc. Rien de mieux qu’on bon bouillon de poule, comme d’antan. Face à tous les rhumes et autres grippes, c’était LE remède par excellence. Nous avons besoin de protéines et d’oligo-éléments pour fabriquer les cellules, les neurotransmetteurs, les défenses de l’organisme (leucocytes, lymphocytes). Il faut donner à manger à nos guerriers ! Et la principale source de leur alimentation se trouve dans les produits d’origine animale : os a moëlle, bouillon obtenu à partir de carcasses, poulet, fruits de mer, poissons, etc. Saupoudrer des algues peut aussi être un bon geste : elles nous apporteront du fer, magnésium, de l’iode, des vitamines.

- Car il faut aussi dire que les vitamines, en particulier la vitamine C et la vitamine D sont essentielles pour rester en bonne forme. Du beurre bio au lait cru avec des baies écrasées, sur une tranche de pain au levain, voilà un geste simple et délicieux qui vous donne ce dont vous avez besoin. Ou encore, du foie à la provençale. Un œuf et un kiwi. Une salade feuilles vertes-crevettes. Vous avez le choix.


Réapprendre à prendre soin de soi

Devant la saturation des structures de la médecine classique, la panique apparaît et nous nous sentons désemparés. C’est que nous avons appris à dépendre en tout du médecin, au point de ne plus savoir comment soigner un rhume. Les événements actuels sont une invitation à revenir vers nous-mêmes, et réapprendre à bénéficier des richesses de la nature qui sont tout autour de nous.



Quoi de mieux qu’utiliser les dîtes plantes médicinales ? On peut les saupoudrer dans tous nos repas : l’origan, le romarin, la sauge, le thym, ils sont bourrés de micro-nutriments, d’anti-oxydants et ont de puissants effets antifongiques, antibactériens, antiviraux, antiseptiques, etc. Vous pouvez les boire en tisane tout au long de la journée.

Les grands-mamans nous faisaient des cataplasmes d’oignon, des frottements à l’ail, ou encore plongeaient un anneau en or ou argent dans de l’eau pour la boire le lendemain.

Aujourd’hui ces techniques nous semblent désuètes et nous font rire, mais ce sont des milliers d’année d’expérience et de sagesse qu’il y a là. Sans exagérer, l’histoire de l’humanité et de sa survie réside dans des gestes simples. Lorsqu’il n’y avait pas de technologie médicale et que les virus existaient, comme ils ont de tout temps existé.



Aujourd’hui on conseille la quercétine ou l’argent colloïdal comme remèdes contre les virus. Ce sont en effet des solutions naturelles très performantes. Et bien, l’argent colloïdal n’est autre que la bague d’argent de grand-maman plongée dans le verre et la quercétine n’est autre qu’un composant des oignons, surtout les rouges. Donc, allez-y avec les oignons ! Crus, cuits, fondus dans le beurre, et en cataplasme s’il y a de la toux. L’oignon a toutes les sauces ! Mais il y en a aussi dans la pomme (avec sa peau, prenez-la donc bio), les myrtilles, cassis et autres cerises.

Allez, c’est bientôt la saison, et le virus, même couronné, ne résistera pas, vous verrez 😉


Evitez les produits qui vous minent.

Finalement, et bien il y a des produits qui vous tirent vers le bas : ils vous fatiguent car l’organisme jongle pour pouvoir les digérer. Pains blancs, sucre raffiné, sodas sucrés, viennoiseries, produits industrialisés. Bannissez-les de vos placards, au moins jusqu’à ce que la « pandémie » termine. C’est pas mal, finalement, ça vous donne l'opportunité de retourner à un mode de vie plus sain - n'est-ce pas le défi de toute maladie? Si on prend les choses du bon côté et on en profite, on peut réapprendre à prendre soin de soi avec l’aide grandiose de la nature qui est là, à portée de la main.

Je vous souhaite de traverser au mieux cette période en profitant du soleil et du temps libre avec les enfants. A bientôt !


Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
Nutrition Vitale
par Sofia Alberro
  • White Facebook Icon

© 2017. Proudly created with Wix.com